Comment fonctionne le CBD?

Système endocannabinoïde : qu’est-ce que c’est?

Le système endocannabinoïde est un ensemble de récepteurs cellulaires et de molécules situés dans notre corps. Ces récepteurs spécifiques, appelés récepteurs cannabinoïdes, ont été isolé dans les années 1990 grâce à l’étude de l’action du cannabis sur le cerveau. Ils ont donc hérité du nom cannabis et du préfixe « endo » pour signifier qu’ils sont produits par le corps. Cette découverte n’aurait pas été possible sans le professeur israélien Raphael Mechoulam qui isola le THC en 1963 et remarqua alors que le corps produisait des actions similaires sans présence de THC.

Les récepteurs cannabinoïdes

Les récepteurs cannabinoïdes sont des protéines qui reçoivent des signaux chimiques de l’extérieur d’une cellule. Lorsqu’un signal chimique se lie à un récepteur, il entraîne une certaine forme de réponse cellulaire. Les récepteurs cannabinoïdes répondent à trois types de liants : les endocannabinoïdes produits par les corps mamillaires (une partie du cerveau situé près de l’hypothalamus), les phytocannabinoïdes produits par les plantes, et les cannabinoïdes synthétiques.

Le système endocannabinoïde est composé de deux récepteurs, les CB1 et les CB2.  Le récepteur CB1 est essentiellement présent dans le cerveau et les terminaisons nerveuses. Le récepteur CB2 se retrouve un peu partout dans le corps, dans le système immunitaire et dans les membranes des cellules immunitaires. On retrouve également des récepteurs dans la rate, les os, les amygdales et la thyroïde.

Les scientifiques soupçonnent l’existence d’un troisième récepteur mais celui-ci n’a pas encore été isolé.

Les endocannabinoïdes

Les endocannabinoïdes désignent des molécules produites par le corps et qui se lient aux récepteurs endocannabinoïdes. Pour le moment, la science distingue surtout deux grands types d’endocannabinoïdes.

Le premier est le neurotransmetteur anandamide, ou l’hormone du bonheur. L’anandamide est connue pour être à l’origine de la joie et de la bonne humeur. Sa concentration dans le corps est régulée par l’enzyme FAAH, une molécule agoniste, qui se lie aux récepteurs CB1 et CB2.

Le deuxième endocannabinoïde est le 2 arachidonylglycerol (2 AG pour simplifier). Celui fonctionne essentiellement avec le récepteur CB2 bien qu’il puisse également se lier avec le CB1.

D’où viennent les endocannabinoïdes ?

Depuis que nous sommes tout petits, notre nourriture nous apporte les endocannabinoïdes. On en trouve énormément dans le lait maternel et dans les Oméga 3, et sont surtout présents dans les acides gras des aliments.

Une étude réalisée sur des animaux et publiée par l’American National Health Institute montre un changement de caractère lorsque l’animal subit une diète d’acide gras. Le système endocannabinoïde est donc également régulé par notre alimentation.

Quelles différences avec les cannabinoïdes de la plante?

Le THC est un phytocannabinoïde. Celui-ci a les mêmes propriétés que l’anandamide, et se fixe directement sur les récepteurs CB1 et CB2 pour imiter les effets des endocannabinoïdes.

Le cannabidiol, ou CBD, lui, ne se fixe pas sur les récepteurs endocannabinoïdes, mais agit sur l’enzyme FAAH. Le CBD l’empêche alors de réguler la concentration d’anandamide. La quantité d’anandamide augmente, ce qui favorise la réponse endocannabinoïde protectrice innée du corps. Le CBD ira également s’opposer à l’action du THC sur le récepteur CB1, allant ainsi contre les effets psychoactifs de la molécule.

Quel est le rôle du système endocannabinoïde ?

Le système endocannabinoïde serait à l’origine de l’homéostasie, le processus de régulation qui permet de conserver le fonctionnement normal de l’organisme. Ce mécanisme influe sur les fonctions essentielles du corps humain : la faim, la digestion, la douleur, l’énergie, le sommeil, l’appétit, les fonctions motrices, les fonctions reproductrices, le plaisir, la régulation de la température corporelle… Pour résumer, ces endocannabinoïdes sont l’explication de la bonne entente entre le corps et l’esprit.

Cependant le système endocannabinoïde peut être défaillant. La rupture du système endocannabinoïde est appelé « carence endocannabinoïde clinique ».  Lorsque le système endocannabinoïde ne régule plus votre corps, les fonctions citées précédemment peuvent être affectées.

L’utilisation de CBD peut alors venir pallier certains déficits en endocannabinoïdes et traiter certains dérèglements du système endogène cannabinoïde.

Qu’est-ce que le Shilajit ?

Ce remède Ayurvédique appelé Shilajit vient des régions de l’Himalaya où migrait, il y a environ 2000 ans, une espèce de singes blancs pendant les mois les plus chauds afin de se nourrir de ce fameux nectar de roche aux nombreuses propriétés appelé Shilajit. Les habitants des villages alentours ont constaté que ces singes en particulier étaient bien plus grands et bien plus forts que les espèces de singe qui n’ingéraient pas de Shilajit. Ils ont alors commencé la culture de Shilajit pour leur propre consommation et ont rapidement vu leur qualité de vie s’améliorer.

Shilajit est créé à partir un processus naturel de décomposition de matière végétale et organique et lorsque les saisons chaudes arrivent nous pouvons apercevoir la roche suinter l’humus Shilajit.

Grâce à tout ce procédé naturel Shilajit concentre 85 minéraux, notamment l’acide fulvique et l’acide humique, qui possèdent de nombreuses vertus tant pour votre corps que pour votre esprit.

Les propriétés bénéfiques de Shilajit pour votre corps sont nombreuses et variées, la plus populaire est celle concernant l’augmentation de la longévité chez les personnes qui en consomment régulièrement. Plus précisément Shilajit va améliorer vos facultés cognitive et votre mémoire, il va diminuer votre stress ou encore améliorer votre système digestif. Shilajit va également améliorer la circulation de l’oxygène dans le sang, contrôler le cholestérol, préserver la qualité de la peau et des cellules et favoriser votre concentration. Shilajit tout simplement vous aider à retrouver la forme !

Des études scientifiques ont été menées et ont prouvé les vertus du Shilajit et surtout confirmé qu’il n’y avait pas d’effets secondaires. Ces mêmes études scientifiques ont pu mettre en avant d’autres avantages du Shilajit comme ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes ou sa capacité à stimuler l’immunité et à augmenter l’endurance et la force (en sanskrit Shilajit signifie : « conquérant des montagnes et destructeur de faiblesse »), ses actions contre le diabète, les rhumatismes ou encore les résultats prometteurs concernant les allergies et les troubles respiratoires.

De plus il faut savoir que de par sa faculté à transporter les nutriments contenus dans une solution jusqu’aux cellules, il peut augmenter les effets sur votre corps des propriétés de chacun de 30%.

Exemple d’étude sur le Shilajithttps://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3296184/

Choisissez notre Shilajit, trésor de l’Himalaya, haut de gamme pour profiter de ces vertus : 100% naturel.